poésie sans recueil (3)

Tout prend une figure étrange

Tout s’émacie dans cette lumière

Tout vibre

Tout s’éclaircit à la pointe extrême de ce deuil

Tout prend l’autorité que revêt la chose muette

Tout s’embrase

·

Devant le cercueil de nos ambitions, de nos désirs, de nos espérances

une veilleuse

allumée

·

herbe extase tronc soleil

·

La nuit

comme une femme

opulente et nue

Quel est

son secret ?

·

Nous avons achevé notre grand voyage

Nous l’avons rendu inutile

Nous l’avons désagrégé

Nous restons là

avec des bouts du véhicule

entre les mains

ne sachant où aller

Prisonniers de nous-mêmes

Notre

impossibilité

POÉSIE SANS RECUEIL – 2021